Accueil
Plan de la ville Segré Infos Habiter à Segré
Imprimer
A-  A+
> Culture | sports | loisirs > Culture > Le Cargo et sa saison culturelle - billetterie en ligne > Going home - Théâtre national/Bruxelles
Actualités Culture Le Cargo et sa saison culturelle - billetterie en ligne :: Plaquette 17/18 à télécharger :: Happy endings de Harry Holtzman :: Iliade d’après Homère - compagnie A tire d’aile :: La vie (titre provisoire) :: Enfantillages 3 - Aldebert :: A table ! :: Soirée solis - CNDC angers :: La petite casserole d’Anatole - Cie Marizibill Going home - Théâtre national/Bruxelles :: Les os noirs - Cie Non nova :: Musique de nuit - Ballaké Sissoko et Vincent Segal :: Thomas Fersen - Un coup de queue de vache :: Soeurs Santiag - Cie Osteorock :: Waynak - Cie Loba / Annabelle Sergent :: Passo de Ambra Senatore - Centre Chorégraphique National de Nantes :: Le printemps des orgues - "One-tet" pour deux esprits chercheurs Le Cargo - informations pratiques Médiathèque Cinéma le Maingué Le Saveurs Jazz Festival Foliklores Ecole de Musique du Pays Segréen Annuaire des assos Sports Loisirs, activités pour adultes et enfants

Going home - Théâtre national/Bruxelles



Going home - Théâtre

Going home - Théâtre national/Bruxelles


Samedi 17 février 2018 20:30-21:30

Lieu : Le Cargo

»Voir tout l'agenda


Samedi 17 février 2018
20h30
Théâtre musique-vidéo - à partir de 12 ans
Tarifs : 17 / 12 / 5 € (+ 1€ par billet pour la billetterie en ligne)
Le tarif réduit est accordé, sur présentation d’un justificatif, aux abonnés du Cargo, moins de 25 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de la carte Cézam, bénéficiaires de la carte Ancav-TT, groupes à partir de 10 personnes, intermittents du spectacle, bénéficiaires du RSA, abonnés au Quai (Angers), au Carré (Château-Gontier) et au THV (St Barthélémy d’Anjou).
Le tarif enfant est accordé aux enfants jusqu’à 12 ans.

L’histoire commence à Hambourg. Dans un parc et sous la neige. Il y a là un homme noir égaré, avec 5000 € à ses pieds. Le braquage a foiré, la police est venue l’arrêter. Tout le monde le regarde. Il se demande ce qu’il fait là.
En quelques mots, le décor est planté : l’histoire de « Michalak l’éthiopien » s’offre à nous.




Abonnement RSS