Accueil
Plan de la ville Segré Infos Habiter à Segré
Imprimer
A-  A+
> Culture | sports | loisirs > Culture > Le Cargo et sa saison culturelle - billetterie en ligne > Marathon - Galapiat cirque
Actualités Culture Le Cargo et sa saison culturelle - billetterie en ligne :: Plaquette 16/17 à télécharger :: Ouverture de la saison culturelle :: My Brazza - CDN de Normandie-Rouen - Direction David Bobée :: Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux de Molière :: Le manager, les deux crapauds et l’air du temps - Cie Acta Fabula Marathon - Galapiat cirque :: Le bruit des arbres qui tombent - Cie nathalie béasse :: Le jour de gloire est arrivé - vie et mort de sept rois - Nouveau Théâtre Populaire :: Neapolis ensemble - Naples la rebelle, l’éternelle :: De(s)génération - Cie Amala Dianor :: Pleurage et scintillement de Jean-Baptiste André et Julia Christ - Association W Le Cargo - informations pratiques Médiathèque Cinéma le Maingué Le Saveurs Jazz Festival Foliklores Ecole de Musique du Pays Segréen Annuaire des assos Sports Loisirs, activités pour adultes et enfants

Marathon - Galapiat cirque


Vendredi 18 et samedi 19 novembre - 20h30
Cirque / gradin circulaire
A partir de 6 ans / En famille !
Durée : 1h15 Tarifs : 17 et 12€* (et tarif unique pour les moins de 25 ans : 5€) * Le tarif réduit est accordé, sur présentation d’un justificatif, aux abonnés du Cargo, moins de 25 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires de la carte Cézam, groupes à partir de 10 personnes, intermittents du spectacle, bénéficiaires du RSA, abonnés au Quai (Angers), au Carré (Château-Gontier) et au THV (St Barthélémy d’Anjou). Le Cargo est partenaire du Pass Culture et Sport de la Région Pays de la Loire et des Chèque Culture.

Mise en bouche Vendredi 18 novembre de 19h à 19h30 Participez (activement !) à l’échauffement de l’artiste et préparez-vous pour le spectacle. Gratuit sur réservation / Nombre de places limité. Tél. : 02 41 92 31 89

Sébastien Wojdan propose un solo circassien intimiste sous haute tension avec guitare électrique, massues, lancers de couteaux et haches en équilibre sur la tête. Un marathon contre lui-même donnant à voir l’étirement de la performance. Aller plus loin, toujours, jusqu’à l’essoufflement, jusqu’à l’épuisement.

Solo de cirque, Marathon relève du défi, celui d’être seul en piste. La course comme allégorie nourrit ce besoin de solitude dans une pratique physique de l’extrême et de la répétition. Un acharnement face à la fatigue du corps poussé dans ses retranchements.
Ce solo est né d’une nécessité, rassembler 15 années de pratique circassienne sous forme d’exploits, de se confronter à l’échec dans une mise à l’épreuve constante, pour s’exposer au regard complice d’un public. La température intérieure du corps augmente, le cœur s’accélère, les mains commencent à trembler. Souffle haletant, la peur et les angoisses transparaissent.
En s’appuyant sur nos espoirs d’héroïsme enfantins, Marathon met à l’épreuve la mutation de nos rêves.




Abonnement RSS